FANDOM


Par Anonyme

L'épouse du néthi-homme, qui portait l'œuf de Vivec en elle, partit à la recherche des terres des Indorils. En cours de route, de nombreux esprits vinrent la voir et donner des ordres à son fils-fille, futur poète-guerrier invisible de Vvardenfell, Vivec.

Le premier esprit la serra dans ses bras, lui inculquant son savoir. C'est ainsi que l'épouse du néthi-homme fut inondée par l'Effort incalculable. Fou de joie, l'oeuf effectua des cabrioles à l'intérieur de son ventre, s'inclinant bien bas devant les cinq coins du monde et disant :

" Quiconque accomplit cet acte sacré sera fier et puissant au milieu de la multitude ! "

Le deuxième esprit se montra par trop supérieur, à tel point qu'il fut chassé par un sort de migraine.

Le troisième, At-Hatoor, vint trouver l'épouse du néthi-homme alors que cette dernière s'accordait quelques instants de repos sous un parasol-empereur. Il était vêtu de diverses implications que l'oeuf examina à trois reprises. La première fois, Vivec s'exclama :

" Ha ! Cela n'a aucun sens ! "

La deuxième fois, il revint légèrement sur sa décision :

" Hmm, ce n'est peut-être pas si idiot que cela, après tout... "

Enfin, inspectant les atours d'At-Hatoor du coin de l'œil, il décréta :

" Stupéfiant, cette faculté de conférer un sens à quelque chose qui n'est en rien détaillé !

- Il y a là un proverbe ", dit At-Hatoor avant de s'en aller.

Les quatrième et cinquième esprits arrivèrent ensemble, car ils étaient cousins. Capables de se rendre intangibles et de traverser les solides, ils s'enfoncèrent dans l'œuf à la recherche de son cœur. D'aucuns prétendent qu'à ce moment, Vivec avait l'aspect d'une étoile ne dispensant nulle pénombre ; d'autres, que l'on aurait dit une résurgence de formes disparues.

" De mon côté de la famille, fit le premier cousin, je t'offre une série de calamités qui entraîneront la fin de l'univers.

- Et moi, ajouta le second, tous les mariages primordiaux devant avoir lieu au cœur de chacune de ces catastrophes.

- C'est trop pour quelqu'un d'aussi jeune que moi, répondit l'œuf en éclatant de rire. J'ai déjà dû naître auparavant. "

Et c'est alors qu'apparut le sixième esprit, Méphala Mains-Noires, qui, à l'aube des temps, avait appris toutes les facettes du sexe et du meurtre aux Vélothis. Son cœur brûlant fit fondre les yeux de l'épouse du néthi-homme et arracha l'œuf à son ventre de six coups de lames. Mais l'image de l'œuf ne pouvait voir ce qu'elle avait été dans l'ancien temps, avant le refroidissement de la terre, aussi ne fut-elle pas aveuglée. Fusionnant avec Méphala, elle lui arracha tous ses secrets les plus intimes. Alors, Méphala Mains-Noires remit l'œuf dans le ventre de l'épouse du néthi-homme et souffla jusqu'à ce que la blessure se referme. Mais Méphala ne lui rendit pas ses yeux, disant :

" Dieu dispose de trois clés : celle de la naissance, celle des machines et celle du monde intermédiaire. "

Le sage trouvera l'une de ces clés dans le corps de ce sermon.

Les mots s'arrêtent à ALMSIVI.



Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .