FANDOM


Par le professeur Défessus

Bardus,

La leçon d'aujourd'hui porte sur les cuirs et les tanins utilisés par les tailleurs produisant des armures intermédiaires. Comme vous l'avez sans doute remarqué en vous cachant dans l'armurerie de votre père, les cuirs moyens existent sous bien des formes. Les brigantines Rougegardes sont par exemple dures et cloutées, tandis que le cuir de course des Dunmers est solide mais flexible. Ces différences s'expliquent par l'utilisation de peaux et de tanins différents.

Les tanins sont les « trempes » utilisés par les artisans pour doser la résistance et l'élasticité des armures intermédiaires. L'on peut traiter une cuirasse en cuir de façon à ce qu'elle soit aussi rigide qu'une planche et qu'elle puisse détourner la lame d'un assassin, mais au prix d'une perte de mobilité de son porteur. Les armuriers utilisent alors des tanins sur leurs cuirs et autres textiles pour trouver un compromis acceptable entre raideur et flexibilité.

Quel rapport avec l'apparence de l'armure en question ? Vous auriez mieux fait de poser cette question lors de vos leçons, plutôt que de rêver à la manière d'impressionner la soubrette avec votre moustache naissante. C'est l'essence même de la chose, comme vous allez le voir. Et maintenant, allez me tanner ces cuirs que votre père a apportés à titre d'exemple. Et que je ne vous reprenne pas à refaire les yeux doux à cette soubrette.



Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .