FANDOM


Aujourd'hui, nous avons perdu le sergent Marceau. Pauvre Henri ! Les pièges du tertre ont eu raison de lui. Je m'en veux, même si je le connaissais à peine. J'allais marcher sur une dalle piégée quand il l'a vue et m'a tirée de ce mauvais pas. Hélas, il a perdu l'équilibre, activant ainsi le mécanisme à ma place. Ce fut horrible. Et dire que ce matin encore, nous discutions équipement. Comme c'est triste.

L'enthousiasme et la fierté dont Valcent avait fait montre quand nous avons reçu cette affection ont pris une tout autre tournure, à présent. Quand il a appris l'existence de cette crypte, il a insisté pour que nous allions l'explorer. La mort d'Henri ne lui a fait ni chaud ni froid. Il nous a ordonné d'abandonner son cadavre sur place et de poursuivre la mission.

J'ignore comment Valcent compte transformer les morts enterrés dans le tertre en armée. On nous a envoyés ici pour organiser l'opposition locale au roi Jorunn, mais Valcent s'imagine que cela servira notre cause, quoique je ne vois pas comment. Je me demande ce qu'il mijote.

Pour l'instant, nous faisons les cent pas. La porte de la salle suivante est verrouillée et Owen façonne en ce moment même une clef pour l'ouvrir. Je l'ai persuadé de m'en faire un double. Valcent ne m'inspire pas confiance et j'aime autant parer à toute éventualité. C'est ainsi qu'on procède, dans l'Alliance.

Voilà pourquoi je cache la clé dans ce journal.



Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .