FANDOM


Par le dictat du Potentat, la taxation du village a été revue à la hausse, pour rejoindre celle des autres agglomérations coloviennes et nibenaises. Naturellement, ce mandat fut mal perçu par les autochtones, et les coffres du maire furent encore mis à la peine lorsqu'il fallut engager des mercenaires pour réprimer ce soulèvement assez violent.

Quoi qu'il en soit, avec l'aide de la nouvelle guilde des guerriers – comme le fait remarquer le clerc, créée par le dictat du Potentat, puisse sa sagesse guider à jamais notre empire vers la prospérité – les taxes perçues correspondaient aux demandes imposées par les administrateurs impériaux. Les contributions de chaque citoyen doivent être notées avec précision.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .