FANDOM


Une bonne surliure vaut un sort, mais quand vous avez besoin d'une prise ferme, ayez recours au nœud d'arrêt ou de cabestan. Tout loup de mer sait qu'il vaut mieux ne pas se servir d'un demi-nœud sur un gréement !

Quant aux nœuds d'arrêt il vaut mieux les laisser de côté pour les punitions. Une bonne flagellation sera plus qu'efficace pour ramener les tires-aux-flancs qui en profitent ! Aucun marin ne devrait remettre en question la parole d'un gars qui porte un chat-à-neuf-queues au côté.

Mais la véritable perle des nœuds est le fidèle nœud de cabestan. Il agrippe et il tient, mais il cède facilement face à une main experte. Ni la pluie ni le vent ne le prendront à défaut. Connais-le bien, jeune marin, car ce sera ton fidèle compagnon sur une mer traîtresse.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .